Salut à toi, amoureux.se de défi !

Aujourd’hui, tu vas être servi.e.

Dans la lignée du lancement de ce blog, j’ai bien envie de me lancer un GROS, un ENORME défi, pour pouvoir partager encore plus avec toi sur le thème de l’upcycling (ou surcyclage en français). 

Je te parle d’un énooorme défi, parce que, en tant que couturière amoureuse de son art, je suis une véritable acheteuse compulsive. Enfin non, j’arrive tout de même à me raisonner (soyons honnête), MAIS, je ne passe pas un mois sans acheter de tissus.

Toutes les occasions sont bonnes : promotions, vente éphémère, cadeau d’anniversaire à coudre, économie sur les frais de port,… et j’en passe. Je me trouve des excuses pour commander encore et encore des tissus alors que j’en ai une armoire pleine…

DONC (et je suis sûre que tu commences à voir où je veux en venir), je me suis dit “pourquoi ne pas pousser le vice encore plus loin et ne pas acheter de tissus jusqu’en 2021 ?”.

Bon, j’avoue que ça m’a fait rire.

Je me suis dit que je n’y arriverai jamais, que je laisserai ce genre de défi à toutes les blogueuses parfaites qu’on voit sur la toile et que jamais, au grand jamais je me priverai d’un tel plaisir. Je suis déjà jalouse de la volonté d’acier qu’on certaines couturières amatrices (désolée messieurs mais je n’ai jamais lu d’homme écrire ça) qui n’achète des tissus QUE si elles ont un projet défini. Ce n’est pas du tout mon cas. Quand mon coeur s’emballe devant ces merveilles, difficile de résister !

Et puis, l’idée a fait son chemin.


Après tout, j’ai déjà des tissus en stock (je me suis rattrapée du confinement où je n’ai rien acheté…), j’ai plein de chutes avec lesquelles faire de jolies choses et plein de vêtements à recycler. Ca serait l’occasion de faire de belles économies…

Bien évidemment, les économies seront le bénéfice le plus visible que j’aurais mais je pense aussi à mon impact écologique et ne pas me faire livrer de tissus contribuera (un tout petit peu, à mon échelle) à moins polluer : dans le transport des colis mais aussi dans la fabrication du tissu et dans le surcyclage des vêtements qui ne finiront pas à la poubelle. 

Alors voilà :

Nous sommes le 1er Septembre et je décide solennellement de ne plus acheter de tissus jusqu’à l’année prochaine !

En réalité, tu dois te dire que c’est hyper facile, non ? Mais ça fait un moment que je prépare l’ouverture de ce blog et je n’ai pas acheté de tissus depuis le 1er Juillet !! (je n’en reviens pas moi même !)

Voici donc les plans d’actions que j’ai mis en place pour m’y tenir :

  • Me désabonner de toutes les pages & groupes FB et IG de magasins de tissus en ligne : adieu les ventes éphémères du vendredi soir et l’attente de voir apparaître Rosalie le petit Faon.
  • Eviter les zones commerciales où se trouvent mes magasins physiques préférés.
  • Prier le Dieu des tissus pour m’aider dans cette quête héroïque.

Si tu as d’autres idées, n’hésite pas à les partager en commentaire !

Bien évidemment, je ne peux pas me passer de mercerie (comment ça je dois filer moi même mon fil à coudre? Ca va pas la tête !) donc je m’autorise à acheter le matériel nécessaire à mes réalisations, même si j’utiliserai ma mercerie recyclée au maximum (je t’en parlerai dans un prochain article).

Voilà, tu sais tout ! En route pour l’aventure !

Si ça te dit de me rejoindre, c’est avec un grand plaisir. Nous pourrons peut-être former le club des non-acheteuses-de-tissus anonyme (NATA) ?

Et toi, c’est quoi ton plus grand défi couture ??