Salut à toi, lecteur créatif !

Quel meilleur moyen de démarrer ce blog que de t’expliquer ma démarche ?

Je me suis lancée comme défi de ne coudre qu’avec des vêtements recyclés et des chutes de tissus. Je pense qu’aujourd’hui, il est important de revoir notre façon de consommer, et, à notre échelle de coutrièr(e)s, nous pouvons utiliser les matières premières qui traînent chez nous pour les transformer, d’autant plus si elles sont destinées à la poubelle.

Voici donc la démarche qui me tiens à cœur, à mon échelle, aussi petite soit-elle : l’upcycling.

Mais, qu’est-ce donc ??

L’upcycling (ou surcyclage en français) c’est tout simplement l’utilisation de matériaux dont on n’a plus l’utilité en un produit qu’on va vraiment utiliser. On peut également appeler ça de la « couture récup‘ », (si on parle de couture, of course) ou, dans mon cas, la « couture circulaire » (pour aller dans le sens de “l’économie circulaire”).

Pourquoi s’embêter ?

  • La première raison, et pas des moindres, c’est que c’est bon pour la planète. Nous vivons une époque de surconsommation et on a TOUS dans nos placards, nos maisons, nos chambres, des vêtements ou objets dont nous ne nous servons plus. Le surcyclage permet donc de donner une deuxième vie à des objets/vêtements qui nous ont accompagnés une partie de notre vie et qu’on a, par exemple, du mal à jeter. Il permet également de réduire nos déchets et de s’aérer l’esprit en aérant notre maison ! D’autant plus que le minimalisme est en pleine expansion, mis à l’honneur principalement par Marie Kondo (tu peux cliquer sur le lien pour voir ses livres chez Recyclivres ou te renseigner sur ton moteur de recherche Ecosia ou Lilo, si ça te dit).

Et je ne te parle pas de la pollution qu’engendre la fabrication de vêtements neufs. Selon l’application MyTwist, il ne faudrait pas moins de 2500 litres d’eau pour fabriquer un t-shirt de 250 gr et 70% des cours d’eau en Chine seraient pollués par l’industrie textile. Je t’invite à lire cet article rapide mais néanmoins intéressant du HuffingtonPost.

Source : Flickr

  • La deuxième raison pour te lancer dans l’upcycling, c’est LA CRÉATIVITÉ ! En effet, récupérer des matériaux à droite à gauche et les transformer en quelque chose de radicalement opposé, il n’y a rien de mieux pour développer ses talents cachés. C’est l’occasion de te poser, de réfléchir aux choix des matières, des couleurs, du résultat final, etc. Bref, c’est aussi excitant que de réfléchir à un projet dans un magasin de tissus (peut-être même plus !)

  • La dernière raison, c’est le côté économique. On ADORE tous acheter du tissu, toucher du doigt cette magnifique matière et imaginer nos projets et… ouh, je m’emballe ! Utiliser des matières sans les acheter = zéro dépenses !! Loin de moi l’idée de te prendre pour un débutant en mathématiques mais il est toujours bon de le rappeler ! Parce que, avec les tissus, le montant des dépenses (et du stock !) augmente vraiment rapidement.

J’aurais bien quelques solutions à te donner pour éviter trop de dépenses mais je pense qu’à coté du surcyclage, elles sont quand même assez radicales (se crever les yeux, bannir les magasins de tissus, détruire sa box internet, ces choses là quoi…)

Donc si tu veux devenir une licorne créative, je pense que le surcyclage est fait pour toi !

Comment se lancer dans l’Upcycling ?

Je pense te faire prochainement un article plus complet sur ce (vaste) sujet, mais démarre par ceci :

Le but est d’utiliser tout ce que tu as à disposition. Ça peut être du tissus du stock (pour une doublure par exemple), un vieux rideau de douche, des vêtements de bébé, un jean troué, etc. Tu peux également utiliser les chutes de tissus de tes projets précédents.

Même si le but n’est pas d’acheter, tu peux toujours trouver ce que tu cherches pour un projet en cours dans les brocantes, puces des couturières, LeBonCoin, groupes FB et autres cavernes d’Ali Baba ! Toute transformation sera utile, pourvu que rien ne soit jeté.

Donc si toi aussi tu veux être un(e) « upcycleur(se) », viens ! Tu es le(a) bienvenu(e) !!

Dis nous en commentaire si tu t’es déjà essayé au recyclage de vêtements !

Si tu as aimé cet article, partage le 🫶